ARCHITECTURE ET PRÉCARITÉS

Dans le cadre de la recherche menée par Elisabeth Essaïan, Stéphanie Dadour et Laeticia Overney, portant sur les réponses architecturales, urbaines et paysagères à la précarité en France, Francis Landron partage son expérience avec un article sur le centre d’hébergement et de réinsertion sociale du Bois de l’Abbé, à Epinay-sur-Orge.
Cette recherche est aujourd’hui accessible sur une plateforme internet, développée telle un atlas national des projets s’intéressant à résoudre des enjeux de précarités par des dispositifs urbains, paysagers et architecturaux.

DES INTENTIONS

Pour commencer un projet d’architecture, il s’agit d’abord d’attention ; regarder ce qu’il en est, écouter ceux qui y vivent, ou ceux qui y vivront demain. Il s’agit aussi de comprendre les intentions qui ont construit la ville, le quartier, ou le bâtiment en particulier.